MTQ: la culture du secret est tenace

MTQ: la culture du secret est tenace

21 Mai 2016
Lire l'article complet

À l’APIGQ, on croit aussi que le MTQ est encore à risque. « Ça s’est amélioré depuis [le rapport]Duchesneau. Il y a eu de l’embauche pour renforcer l’expertise interne, mais le problème, c’est que le MTQ n’est pas capable d’embaucher des ingénieurs d’expérience.», note le président, Michel Gagnon. L’autre problème, c’est qu’il se donne encore des contrats « à la pelletée » aux firmes de génie-conseil. Or, ces deux situations ont été relevées à maintes reprises, notamment dans le rapport Charbonneau, comme favorisant la collusion.

Jessica Nadeau

JessicaNadeau

Retour aux actualités